Hic jacet sepultus inclutvs rex Arturius in insula avalonia
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enquète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yenko
Retraité
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7777
Age : 37
Localisation : En voyage
Humeur : Oh yeah!!
Alliance : Avalonien de cœur
Date d'inscription : 04/05/2007

Profil ingame
Fonction officielle: Co-fondateur et visiteur occasionnel
Classement:
Points:

MessageSujet: Enquète   Mer 18 Juil - 22:08

Le soleil se levait sur Avalon, baignant de sa lumière le cabinet privé du seigneur YENKO. Le vice-président regardait le levé de soleil confortablement installé dans son fauteuil. Il semblait préoccupé. D'un geste machinal, il consulta l'heure à son poignet, Préxus devait déjà être là. YENKO appuya sur le bouton de l'holophone dans l'accoudoir de son fauteuil, Préxus décrocha presque instantanément.

- Bonjour Monsieur

- Bonjour Préxus, j'ai besoin que tu fasse venir Caillte.

- C...C...Caillte?

Préxus semblait terrifié à l'évocation de ce nom.

- Oui mon ami, j'ai besoin de le voir.

- Bi...bi...bien mess...ssire.

Le seigneur raccrocha et se retourna vers la fenêtre pour contempler les jardins en attendant son chef de la sécurité et des opérations spéciales.
Quelques minutes après la conversation avec Préxus, le seigneur YENKO entendit frapper à sa porte.


- Entrez!

Le vice-président fit tourner son fauteuil face à la porte et vit entrer Caillte. Sa silhouette était toujours aussi sèche et il portait encore son manteau noire à capuche qui dissimulait une partie de son visage mais pas la lueur des ses yeux.
Il ressemblait plus à un spectre qu'à un homme, Caillte était un homme avant de servir de longues années au sein des forces spéciales Atéannes, ces années avaient fait de lui un prédateur redoutable qui n'était loyal qu'envers son maitre le seigneur YENKO, tout les autres étaient des cibles potentielles.
Une fois entré, il posa un genou à terre, inclina la tête, dégaina son épée et la posa à terre devant lui.


- Monseigneur, je met Agair, mon épée, à votre service.

- Merci Caillte, tu peux ramasser Agair et venir t'assoir. J'ai une mission de la plus haute importance pour toi!
J'ai besoin d'un homme habile au combat et qui me soit entièrement loyal. Je pense que tu a dut entendre parler de la tentative d'empoisonnement sur la personne du patriarche.

- Dois je tuer cléclé?

- Je t'arrête, il n'est question de tuer personne pour l'instant, il faut que tu mène ton enquête pour savoir qui est le commanditaire de cet attentat.

- Agair n'a pas mordu la chair depuis trop longtemps, n'avez vous pas un contrat plus "définitif" à me confier?

- Chaque chose en son temps, découvre qui est le commanditaire, amène moi les preuves, le haut-conseil statuera et en cas de besoin les représailles te seront confiées.

- Merci monseigneur. Avez vous une idée par ou commencer les investigations?

- Malheureusement non, je t'envoie totalement dans l'inconnu.

- D'accord, je me met en route.

Caillte se leva du fauteuil et s'inclina face à son maitre.

- Quand croiserons nous à nouveau Claiomh et Agair en combat loyal maitre?

- Probablement jamais, je suis toujours diminué par ma jambe et je te rappelle que la dernière fois tu n'a pas forcé pour me battre alors que j'étais encore en pleine forme.

- Vous êtes toujours un fin combattant YENKO mon maitre.

- Et toi un vil flatteur. Va! Ta mission t'attends

L'homme de main se tourna en claquant les talons et sortit du bureau du seigneur YENKO qui reprit sa rêverie en regardant les jardins par la fenêtre de son bureau.
Préxus frappa à la porte peu de temps après.


- Entrez

- Pardon messire

- Oui Préxus?

- Pourquoi faire encore appel à cet... ce... ce boucher?

Préxus cherchait ses mots sous le coup de l'émotion

- Il est efficace, loyal et obéissant, pourquoi me passerai je de ses services

- Mais il a le sang de tant de personnes sur les mains

- Je le sais Préxus, mais les sales besognes doivent être faites, et je ne pense pas que tu ai envie d'obéir au commandement de tuer quelqu'un.
Et je sais que la crainte qu'il inspire à mes ennemis les tient à l'écart.
Tu n'a rien à craindre de lui.

- Je le sais, seigneur, mais sa présence me fait toujours froid dans le dos.

- Ceci est ridicule Préxus! Maintenant laisse moi j'ai du travail.

- Oui monseigneur, pardon

Préxus sortit du bureau, laissant son maitre se remettre au travail.

_________________
Sine Metu!
Avalon go Brách

Quelle est la différence entre une mini-jupe et un bon discours?
Il n'y en a pas... ça doit être assez court pour conserver l'attention mais assez long pour couvrir l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/dolphinspeedshop/
 
Enquète
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP-Horde, 15 Juillet ~ 20h30] L'enquète à Baie-du-Butin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre d'Avalon :: La place publique :: Rôle-play-
Sauter vers: